[séminaire] « La Coopération territoriale européenne post 2020 : un atout pour l’Europe »

Thématique : Actualités nationales

Sous Thématique : Coopération

Date : 11 décembre 2018

Le 4 décembre 2018 s'est tenu le séminaire « La Coopération territoriale européenne post 2020 : un atout pour l’Europe »
À un moment charnière dans les négociations pour le futur budget (2021-2027) de la politique européenne de cohésion, le séminaire national a réuni une centaine d’acteurs de la Coopération territoriale européenne (CTE), État, régions, collectivités, et Commission européenne. Ce séminaire co-organisé par le CGET et Régions de France a été accueilli à Besançon par Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

De nouveaux défis pour l’Europe, quelles ambitions pour la coopération territoriale européenne ?
Face à de nouveaux défis pour l’Europe et malgré un contexte budgétaire difficile, consécutif au Brexit, la politique de cohésion économique, sociale et territoriale représenterait toujours près du tiers du budget de l’Union européenne (UE) avec 330 milliards d’euros, dont 8,4 dédiés à la CTE selon la proposition de la Commission européenne pour l’après 2020.
Les échanges ont permis de clarifier les enjeux de la négociation en réaffirmant une ambition française forte partagée tant par l’État que les Régions. Le partenariat national a rappelé son attachement à l’ensemble des volets de la CTE (transfrontalier, transnationale et pan-européenne), dont la valeur ajoutée européenne est reconnue par tous.
L’État a rappelé son attachement à ce que les collectivités, et tout particulièrement les Régions, conservent une place déterminante dans la gestion des programmes de la CTE, qui sont les outils opérationnels de cette politique européenne.

La coopération territoriale européenne 2014-2020 répond à des enjeux territoriaux en France
Avec 23 programmes, la France est l’État membre qui participe le plus aux programmes de CTE.
Ses 3.000 km de frontière en Métropole, 1.000 km en Outre-mer et ses 400.000 travailleurs transfrontaliers (soit 35% des flux de toute l’UE), placent la France au premier rang des enjeux transfrontaliers dans l’UE. La coopération avec nos voisins assure une gestion intelligente de ces flux et un développement concerté. Elle permet aussi de trouver des solutions communes à des problèmes partagés au-delà des frontières.
Le développement des territoires d’outre-mer ne passe plus seulement par la Métropole. L’avenir, requiert d’intensifier les relations avec les pays tiers du voisinage. Ainsi, la France étend la coopération territoriale européenne à d’autres continents (Amérique du sud, Afrique, Asie et Océanie).

Focus sur des projets
Protéger la biodiversité marine,  favoriser l’égalité des chances, prévenir les risques climatiques, soutenir la transition énergétique, ou encore soigner les populations, la coopération territoriale européenne agit chaque jour au service des citoyens. A l’occasion de ce séminaire une vingtaine de projets de coopération, transfrontalière, transnationale, interrégionale, ou en outre-mer, ont été exposés sur les murs et les écrans.
Voir la vidéo.