Airparif : dispositif d'information commune et en temps réel sur la qualité de l’air dans les villes européennes

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2008 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 1 512 221 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags CTE - Interreg - Europe

Airparif : dispositif d'information commune et en temps réel sur la qualité de l'air dans les villes européennes

Thématique(s) : Développement durable et environnement
Bénéficiaire : L’Association de surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France (Airparif)

CTE - Interreg - Europe


Le projet CITEAIR est un exemple-type de la façon dont les Fonds européens permettent de traiter en partenariat des problèmes communs à différents pays. Ici, les partenaires du projet échangent leurs bonnes pratiques et savoir-faire pour traiter un sujet qui concerne la majorité des citoyens européens : la qualité de l’air en milieu urbain.

Un partenariat large et équilibré

Dans le prolongement du projet CITEAIR I (Interreg IIIC), CITEAIR II (Interreg IVC) regroupe 8 partenaires de 11 Etats Membres :

  • Des organismes techniques spécialisés dans la surveillance de la qualité de l’air l’institut hydrométéorologique tchèque (CHMI), l’agence de protection de l’environnement de Rijnmond (DCMR), l’institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS), l’Association de surveillance de la qualité de l’air pour l’Ile de France (Airparif), l’agence de surveillance de l’atmosphère pour la région de Gdansk (ARMAAG), l’agence environnement de l’Andalousie (EGMASA)
  • Des municipalités avec Prague (URM) et Maribor, ainsi que l’agence de mobilité de Rome,
  • Deux réseaux, l’un de villes et de régions européennes pour le développement de solutions de transport innovantes (POLIS) et l’autre, une association en charge de l’aide au déploiement de solutions de protection de l’environnement (REC Slovenia). Une mutualisation des moyens pour résoudre des problèmes communs.

Le projet CITEAIR vise à :

  • Développer conjointement des solutions pour évaluer l’impact du trafic sur la qualité de l’air;
  • Informer de façon homogène, quelque soit la ville, les public, les médias et les autorités sur les conditions environnementales en lien avec le trafic et la qualité de l’air,
  • Proposer des outils d’aide à la décision prenant en compte simultanément les aspects changement climatique et pollution de l’air adaptés aux différents niveaux d’expertise disponible à travers l’Europe,
  • Favoriser la coopération et le partage d’expériences entre CITEAIR et les régions associées, ainsi que l’identification de bonnes pratiques.

Des résultats concrets

Le projet CITEAIR II aura permis de mettre en place plusieurs outils concrets :

  • Des indicateurs communs sur la qualité de l’air et un site Internet pour une information simple et temps réel du public et la comparaison entre villes.
  • Un guide sur la prévision de ces indices de la qualité de l’air en zone urbaine ; un guide de bonne pratiques pour répertorier les émissions de polluants tant atmosphérique que des gaz à effet de serre ; utilisable selon trois niveaux de complexité en fonction du niveau d’expertise et des ressources des villes.
  • Un guide sur la mise en place d’un « indicateur de mobilité » pour décrire les transports d’une ville en lien avec leur impact sur l’environnement, en particulier la qualité de l’air et le changement climatique.

Avec les Fonds européens, l’air se fait meilleur dans nos villes !

Informations complémentaires

  • Durée : 3 ans
  • Coût total : 1 980 610 €

Témoignage

Karine Léger
Adjointe au directeur Air Parif

CITEAIR apporte pour la première fois aux citoyens européens une information simple et comparable, en temps réel, sur la qualité de l’air qu’ils respirent dans les villes, notamment à proximité du trafic routier. Interreg et le FEDER ont d’abord permis des échanges d’expertise entre les participants du projet, puis le développement de cette plateforme unique à laquelle se sont joints progressivement et volontairement 80 villes.

  • Chiffres clés
    • 11 partenaires issus de 8 pays différents
    • Des informations en ligne sur la qualité de l’air dans 50 villes européennes