Chantier d'insertion : la Cistella de Marianne

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2012 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FSE Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 30 000 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Languedoc-Roussillon

Chantier d'insertion : la Cistella de Marianne

Thématique(s) : "L'Européen d'à côté" ; Emploi et inclusion sociale
Bénéficiaire : La Cistella de Marianne

image France avec Languedoc-Roussillon en surbrillance


Pas toujours facile de manger équilibré : conserves et denrées non périssables sont souvent collectées au détriment de produits frais, plus difficiles à conserver et à redistribuer. Pourtant, les fruits et légumes frais n’en demeurent pas moins importants pour l’équilibre nutritionnel et la prévention de nombreuses pathologies, comme le montrent des enquêtes épidémiologiques.

Ainsi, proposer des fruits et des légumes à moindre coût, et lutter contre le gaspillage alimentaire tout en favorisant l’insertion des plus défavorisés, voilà tout l’enjeu du chantier d’insertion  « La Cistella de Marianne », créé par l’A.N.D.E.S. (Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires) sur le marché Saint-Charles à Perpignan.

 

Ravitailler en produits frais les aides alimentaires et lutter contre le gaspillage alimentaire

Ce chantier d’insertion est situé au cœur du marché Saint-Charles International de Perpignan ( ?), premier centre de distribution de fruits et légumes en Europe (1,3 million de tonnes de fruits et légumes commercialisés par an). Les personnes en réinsertion travaillent au tri, à la préparation des commandes et à la livraison des produits frais. Ces fruits et légumes frais sont ensuite livrés quotidiennement dans les associations et réseaux d'aide alimentaire des Pyrénées-Orientales (66), et, très prochainement, de l'Aude (11) et de la Haute-Garonne (31), dont les Restos du Cœur, Emmaüs Catalogne, le Secours Populaire, les épiceries solidaires et plusieurs associations locales.

 

Réinsérer les personnes en situation de précarité dans une démarche éthique

Le taux d’insertion du chantier parle de lui-même : 87,5 % des personnes issues du dispositif ont été réinsérées, 57,4 % d’entre elles ont retrouvé un emploi durable, les autres personnes sont soit en formation, soit ont intégré d’autres structures d’insertion par l’activité économique.

Le chantier fait preuve d’une réelle volonté de parité dans un univers très majoritairement masculin, la logistique et la manutention. C’est ce respect de la mixité hommes/femmes qui a permis à l’A.N.D.E.S de signer, avec la Délégation Régionale aux Droits des Femmes, un contrat de mixité sociale pour son chantier de Perpignan.

Le chantier d’insertion s’inscrit aussi dans une démarche de développement durable car une politique de tri exemplaire a été instaurée : déchets triés et recyclés au maximum, fruits et légumes non consommables transformés en compost, cagettes de bois vendues aux maraîchers locaux qui les brûlent pour chauffer les serres en hiver, etc.

 

L’apport de l’Europe 

Le coût de ce chantier est de  529 600 euros et l’Europe, avec le fonds social européen (FSE), a contribué à hauteur de 30 000 euros. En 2013, 21 personnes ont été employées par l’association et cette même année, La Cistella de Marianne a permis de distribuer 407 tonnes de fruits et légumes dont environ 49% sont issus des invendus. Le chantier d'insertion approvisionne 37 points de livraison du circuit d'aide alimentaire français en produits frais.

 

Contacts :

Informations complémentaires

  • Durée :
  • Coût total : 529 600 €
  • Chiffres clés
    • 21 personnes accueillies en 2013
    • Distribution de 407 tonnes de fruits et légumes
  • En savoir plus
  • Site internet du projet
  • Contact :
  • JONQUOY-MICHALON Marie-Claude
  • A.N.D.E.S. le réseau des épiceries solidaires
  • 0 (+33) 6 60 47 76 38
  • 0 (+33) 6 71 10 60 01
  • presse[at]epiceries-solidaires.org
  • http://www.epiceries-solidaires.org/