Création d'un atelier de bovins lait bio avec vente des produits laitiers sous forme de panier hebdomadaire

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2009 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEADER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2 760 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Ile-de-France

Création d'un atelier de bovins lait bio avec vente des produits laitiers sous forme de panier hebdomadaire

Thématique(s) : Agriculture et pêche ; Développement durable et environnement
Bénéficiaire :

image France avec Île-de-France en surbrillance


La demande de plus en plus pressante des consommateurs franciliens pour une alimentation de proximité et de qualité est une opportunité à saisir pour les éleveurs, qui sont par ailleurs de moins en moins nombreux en Île-de-France.

Cette nouvelle activité doit permettre d’augmenter les revenus de l’exploitation et de les stabiliser, en valorisant les produits issus de l’exploitation. Il s'agit aussi de renforcer l’action de promotion en faveur des produits locaux et en agriculture biologique.

L’EARL exploite 30 ha en prairies temporaires et 30 ha en prairies permanentes destinées à la pâture de chevaux de propriétaires et a souhaité la création d’une nouvelle activité d’élevage bovin lait en agriculture biologique.

L’objectif est de proposer, sur la même base que ce qui existe par ailleurs avec les paniers de fruits et légumes hebdomadaires, un panier hebdomadaire de lait et produits laitiers frais avec engagement de durée des clients. Techniquement, le troupeau est conduit en « mono-traite » (une seule traite par jour) afin de dégager du temps supplémentaire pour la transformation et la vente des produits. L’alimentation est basée sur l’herbe/fourrage justifiée par le mode de conduite extensif et l’application du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Le projet prévoit la construction d’un bâtiment permettant le stockage de la paille et des fourrages, la rénovation de la stabulation libre en aire paillée intégrale et l’installation d’un équipement de traite (chariot de traite mobile permettant une plus grande souplesse pour une traite en stabulation ou en pâtures).

La transformation à la ferme du lait de vaches de race jersiaise débouche sur des produits de grande qualité. L’intérêt des consommateurs est manifeste tout comme celui des restaurants et autres filières gastronomiques. Il faudra toutefois encore quelques années pour pérenniser l’activité et stabiliser la clientèle.

Informations complémentaires

  • Durée : 1 an
  • Coût total : 55 582 €