Developper la coopération franco-italienne dans le domaine du spectacle vivant

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2009 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 618 754 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags CTE - Interreg - ALCOTRA

Developper la coopération franco-italienne dans le domaine du spectacle vivant

Thématique(s) : Culture et tourisme
Bénéficiaire : Espace Malraux, scène nationale de Chambéry et de la Savoie

CTE - Interreg - ALCOTRA


Basé sur un principe de complémentarité entre l’espace Malraux à Chambéry et le festival delle Colline Torinesi – Torino Creazione Contemporanea à Turin, le projet CARTA BIANCA souhaite créer un cadre pérenne de coopération franco-italienne dans le domaine du spectacle vivant. Ceci se réalise par la consolidation des relations artistiques et professionnelles, la mobilité des artistes et l’accessibilité territoriale et linguistique des oeuvres, le développement de la création et la diffusion entre les deux pays sur une zone de montagne singulière et complexe.

Pérenniser la collaboration dans le domaine du spectacle vivant

Avant de recourir à un financement européen, l’espace Malraux et le Festival delle Colline Torinesi–Torino Creazione Contemporanea avaient déjà organisé deux éditions de CARTA BIANCA, l’une en septembre 2007 à Chambéry, et l’autre en juin 2008 à Turin. C’est à partir de ces rencontres professionnelles et de ces présentations de spectacles que les deux partenaires ont souhaité concevoir un projet de coopération transfrontalière franco-italien en sollicitant l’aide du Fonds européen de développement régional (FEDER).
Le projet CARTA BIANCA, en français la «page blanche», est conçu comme un espace ouvert à la création théâtrale, aux programmations transfrontalières en rapprochant les programmateurs des compagnies italiennes et françaises et favorisant l’accessibilité des oeuvres au public. Le projet a vu le jour grâce au soutien actif de la région Rhône-Alpes, de la ville de Chambéry, et bien sûr de l’Europe via le FEDER qui a cofinancé le projet à hauteur de 59%. Ce type de financement européen transfrontalier entre une scène nationale française et un festival italien est une première en France.

Un impact culturel considérable sur le territoire transalpin

Une des actions significatives du projet a été la traduction de textes et le sur-titrage des spectacles dans les deux langues. Les actions de décentralisation menées sur les territoires de la Savoie et de la Province de Turin participent au renforcement de l’accessibilité des oeuvres de spectacle vivant. Elles permettent d’aller à la rencontre d’un public nouveau et peu familier aux propositions artistiques et culturelles en langue originale. Le développement d’une vie culturelle riche dans les zones piémontaises et rhônalpines contribue au caractère innovant du projet.
CARTA BIANCA est un atout indéniable pour les artistes italiens et français qui peuvent être accueillis par chacun des deux partenaires et bénéficier ainsi d’une meilleure visibilité et d’un rayonnement artistique plus important. Le projet porte une attention particulière aux nouvelles générations d’artistes à travers la présentation de compagnies émergentes françaises aux professionnels italiens et de compagnies émergentes italiennes aux professionnels français

Informations complémentaires

  • Durée : 2 ans
  • Coût total : 1 045 192 €

Témoignage

Mélanie URLI
Chargée de mission CARTA BIANCA

Les actions sur chacun des territoires concernés se sont multipliées.

Mélanie URLI - Chargée de mission CARTA BIANCA

La participation du Fonds européen de développement régional (FEDER) au projet CARTA BIANCA a permis de systématiser et de développer, tant au niveau quantitatif que qualitatif, des actions de coopération transfrontalière déjà existantes. Plus de compagnies ont pu présenter leur travail aux professionnels et aux publics des deux pays, les actions sur chacun des territoires concernés se sont multipliées (stages, ateliers de pratique, présentation de spectacles).

  • Chiffres clés
    • 15 équipes artistiques, françaises et italiennes, amenées à circuler sur le territoire transfrontalier
    • 30 représentations de spectacles français et italiens
    • 11 œuvres traduites et sur-titrées
    • 8 lectures de textes inédits