Développer la recherche et les entreprises dans le domaine des sciences du vivant

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2009 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 1 453 554 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags CTE - Interreg - SUDOE

Développer la recherche et les entreprises dans le domaine des sciences du vivant

Thématique(s) : Développement local et cohésion territoriale ; Recherche et Innovation
Bénéficiaire : Université Paul Sabatier (UPS) (FR)

CTE - Interreg - SUDOE


Avec ce projet, l’Europe investit dans l’Espace SUDOE afin d’optimiser les investissements dans le domaine de la biotechnologie, notamment par la mise en réseau des acteurs de la recherche et le transfert d’innovation vers le secteur industriel.
Développer l’innovation ainsi que son potentiel économique sur un territoire, c’est ça aussi les fonds européens !

Le projet INTERBIO a pour objet le développement et la promotion de la recherche dans le domaine des sciences du vivant (biotechnologie) et de la recherche conjointe publique/privée dans une perspective d’innovation et de développement économique des entreprises.

Fédérer les acteurs clés autour de la recherche, l’innovation et la valorisation dans les sciences du vivant

Dans le cadre du projet, un réseau transnational de plateformes technologiques en biotechnologie sera constitué. La mise en commun de l’équipement et l’échange de bonnes pratiques entre plateformes permettront de renforcer leur collaboration et aboutira à la création d’un Conseil scientifique du réseau. Un autre réseau sera également constitué, plus interactif, composé d’acteurs académiques et industriels afin de stimuler l’exploitation des résultats scientifiques et technologiques vers le secteur industriel. Un guide méthodologique pour la réalisation des études conjointes sera élaboré. Afin de favoriser l’interdisciplinarité dans les sciences du vivant, le projet élaborera un module de formation en biologie à destination des ingénieurs et chercheurs des autres disciplines et organisera des universités d’été pour les jeunes chercheurs. Enfin, le projet prévoie la réalisation d’une étude technique sur les potentialités des réseaux, les opportunités et les ressources en matière de recherche biotechnologique dans l’espace SUDOE.

Développer la collaboration avec les entreprises du territoire

L’étude technique s’intéressera également aux entreprises potentiellement innovantes en la matière et analysera leurs spécificités afin de développer la collaboration avec la recherche publique et faciliter ainsi le transfert d’innovation. Afin de toujours travailler au plus près des entreprises, des ateliers de présentation des plateformes technologiques et un annuaire électronique seront créés. Deux forums d’innovation technologique pour faciliter la coopération entre les mondes de la recherche et de l’entreprise seront organisés.

Enfin, le projet vise à développer les opportunités pour les entreprises dans le domaine de l’innovation biotechnologique. Aussi, il est prévu de créer des plans stratégiques de développement et de financement pour les entreprises innovantes, ainsi qu’un manuel d’indicateurs économiques concernant ces mêmes entreprises.

Avec le FEDER, l’Europe développe les synergies et crée un pôle de référence Sud-Ouest Européen dans les sciences du vivant !

Informations complémentaires

  • Durée : 2 ans et demi
  • Coût total : 1 938 073 €

Témoignage

Angela Moca Licciardi
Chef de projets européens, Université Paul Sabatier - Toulouse III

partager de façon croisée les expériences réussies et les expertises scientifiques des participants

Angela Moca Licciardi - Chef de projets européens, Université Paul Sabatier - Toulouse III

Le projet permet au territoire SUDOE d’atteindre une meilleure connaissance mutuelle, dans les différents pays concernés, des centres de recherche d’excellence et des structures dédiées au transfert technologique dans le secteur Biologie/Santé. Il permet aussi de partager de façon croisée les expériences réussies et les expertises scientifiques des participants. Il représente une base solide pour envisager des initiatives plus ambitieuses dans le contexte européen éventuellement élargies à d’autres partenaires. Il concrétise enfin le sentiment d’appartenance à un espace géographique, culturel et géopolitique commun.

  • Chiffres clés
    • Projet de 32 mois
    • 75% de cofinancement européen