Du matériel scientifique de pointe dans le domaine de la chirurgie maxillo-faciale

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2009 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 125 000 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Picardie

Du matériel scientifique de pointe dans le domaine de la chirurgie maxillo-faciale

Thématique(s) : Recherche et Innovation ; Santé
Bénéficiaire : Université technologique de Compiègne

image France avec Picardie en surbrillance


La plateforme FIGURES (Facing Faces Institute GUiding RESearch), cofinancée par le Fonds européen de développement régional (FEDER), favorisera les innovations en microchirurgie expérimentale et améliorera les recherches dans le domaine de la reconstruction faciale et des allogreffes. Elle s'appuiera sur une approche novatrice d'imagerie morphologique et fonctionnelle.

Le professeur Devauchelle et son équipe, au Centre hospitalier universitaire d’Amiens, travaillent depuis des années dans le domaine de la chirurgie maxillo-faciale, se consacrant à la reconstruction des grandes défigurations avec des réussites incontestables, notamment la première transplantation mondiale de visage.

L’ l’Institut Faire Face a été créé autour de ces compétences et va se doter d’une plateforme unique en France. Cet outil est labellisé par le programme investissement d’avenir et bénéficie de FEDER pour l’achat de matériel scientifique de pointe.

Cette plateforme, qui favorisera les innovations en microchirurgie expérimentale et améliorera les recherches dans le domaine de la reconstruction faciale et des allogreffes, s'appuiera sur une approche novatrice d'imagerie morphologique et fonctionnelle. A la disposition de la communauté scientifique locale, nationale, européenne et internationale, elle permettra de former de nombreux médecins aux techniques chirurgicales de reconstruction de pointe, par une double approche réelle et virtuelle. Cette plateforme sera non seulement dédiée à la recherche mais aussi aux formations. Véritable tête de réseau elle s’appuie sur de nombreux partenariats qui iront bien au-delà de l’aspect purement chirurgical : amélioration des analyses des surfaces et volumes du visage, aide à la « main chirurgicale » par la robotique, par exemple. Il s’agira également de travailler sur une meilleure tolérance des greffes, de développer des substituts et implants, de prendre également en compte les problèmes fonctionnels liés : déficits sensoriels, anomalie du langage, mais aussi troubles de la perception de soi. La dimension éthique ne sera pas oubliée.

En bref, FIGURES a pour ambition de faire bénéficier les personnes victimes de ces accidents de la vie des thérapeutiques les plus avancées, des fruits de la recherche en matière de techniques de pointe, mais aussi de les accompagner et de les aider à retrouver une autonomie et une vie sociale.

Informations complémentaires

  • Durée : 2 ans
  • Coût total : 728 570 €