Etude de suivi des captures de la pêche de loisirs pour une gestion durable des ressources

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2013 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEP Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 35 242 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Languedoc-Roussillon

Etude de suivi des captures de la pêche de loisirs pour une gestion durable des ressources

Thématique(s) : Agriculture et pêche ; Développement durable et environnement
Bénéficiaire : Université de Perpignan Via Domitia

image France avec Languedoc-Roussillon en surbrillance


Objectifs du projet :

  • Connaître les espèces et les quantités prélevées ainsi que les diverses techniques de pêche, l’effort de pêche
  • Pour les gestionnaires du parc naturel marin du golfe du Lion, nouvellement créé et de la Réserve Marine de Banyuls-sur-mer, cette étude permettra d'obtenir un état des lieux de cette activité de pêche avant l'implémentation de toute mesure de gestion.

Résultats du projet :

  • La récolte de données nouvelles permettant d'établir un point zéro.
  • Les données sur la pêche de loisirs comparées aux données du suivi de la pêche  professionnelle financé dans le cadre de l'axe 4 du FEP

Points forts du projet :

  • Mettre en place une meilleure gestion de la ressource à travers un partenariat transversal entre professionnels, scientifiques, usagés de la mer, communes littorales et collectivités
  • Une restitution des résultats aux professionnels dans le cadre d'un comité de suivi des études scientifiques financées par l'axe 4 du FEP

Plus value de l’Axe 4 :

  • Un soutien financier sans lequel le projet n'aurait pas pu se réaliser
  • La mise en réseau avec les différents acteurs
  • La promotion du projet

Informations complémentaires

  • Durée :
  • Coût total : 69 635 €

Témoignage

JARRAYA Marion
Responsable scientifique de l'étude

Avec l’essor de la plaisance et du tourisme le long du littoral, cette activité de loisir s’est développée et il est aujourd’hui admis que les captures issues de cette activité doivent être évaluées au même titre que celles issues de la pêche professionnelle.