Pour un meilleur accès aux soins dans les zones rurales

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2009 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 1 299 135 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags CTE - Interreg - SUDOE

Pour un meilleur accès aux soins dans les zones rurales

Thématique(s) : Santé ; Services au public ; TIC
Bénéficiaire : Syndicat mixte du Pays Couserans

CTE - Interreg - SUDOE


Le sud-ouest de l’Europe constitue l’espace de coopération Interreg SUDOE. Dans le contexte de l’accessibilité aux territoires qui forment l’espace SUDOE, en particulier les zones rurales, il faut tirer parti des avantages que suppose l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour l’amélioration des services prêtés à la population, entre autres, l’assistance médicale.

Création de réseaux locaux de santé

Le but du projet Réseau de santé et de télémédecine en zones rurales (RESATER), cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), est de contribuer à l’amélioration du pouvoir d’attraction des zones rurales du programme de coopération territoriale de l’espace Sud-ouest européen (SUDOE), en maintenant et en développant une offre sanitaire adaptée et novatrice. La création d’un projet territorial de santé accordé au niveau local pourra être prise pour modèle par l’ensemble des territoires ruraux de l’espace. Le résultat visé par le projet RESATER est la création d’un outil intégré de gestion de l’information, des savoirs et des services associés au maintien d’une offre de services d’assistance de qualité en milieu rural, à un coût optimisé. A terme, cela vise à une augmentation du nombre de réseaux locaux de santé et du nombre d’organisations participantes à ces réseaux et en même temps à une augmentation de la connectivité des acteurs impliqués dans la santé au niveau local.

Création d’un observatoire SUDOE de santé et de télémédecine

Ainsi, l’intégration de technologies multimédia et de la transmission de données en réseau permettra la création d’un espace de travail coopératif virtuel. Un observatoire SUDOE de santé et de télémédecine sera ensuite mis en place ainsi qu’une plateforme commune de services TIC appliqués au développement de services et de réseaux locaux de santé.

Le but est la création de nouveaux emplois spécifiques, le maintien de l’offre d’assistance dans les territoires impliqués et d’autres avantages tels que la diminution du temps d’attente des patients pour accéder aux prestations d’assistance sanitaire, la limitation des déplacements (plus exactement, les visites à domicile) ou la rationalisation des coûts d’hospitalisation et de transport. Le projet doit permettre d’améliorer le service sanitaire proposé aux populations rurales de l’ensemble du territoire SUDOE.

Informations complémentaires

  • Durée : 2 ans et demi
  • Coût total : 1 732 180 €

Témoignage

Olivier REY
Directeur Syndicat Mixte du Pays Couserans

Grâce au Fonds européen de développement régional (FEDER), cette initiative a été portée à l’échelle européenne pour enrichir la notion de réseaux territoriaux médicaux, paramédicaux et sociaux.

Olivier REY - Directeur Syndicat Mixte du Pays Couserans

Le projet Réseau de santé et de télémédecine en zones rurales (RESATER),initié par le Territoire du Couserans en Ariège (09) en 2003, avait pour but de mettre en réseau les acteurs publics et les professionnels de la Santé pour offrir un meilleur service aux habitants de la région. Grâce au Fonds européen de développement régional (FEDER), cette initiative a été portée à l’échelle européenne pour enrichir la notion de réseaux territoriaux médicaux, paramédicaux et sociaux. En particulier l’élaboration en commun d’une plateforme interprofessionnelle et de proximité de services en ligne favorisant ce type de démarche partenariale : c’est le projet RESATER..

  • Chiffres clés
    • 6 plans d’action réalisés d’après les territoires
    • 100 agents (entités, entreprises, PME, etc.) connectés aux réseaux crées
    • 6 partenaires dans 3 pays impliqués : France, Espagne et Portugal