Soutenir la desserte forestière et l'amélioration des peuplements

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2010 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEADER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 109 379 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Ile-de-France

Soutenir la desserte forestière et l'amélioration des peuplements

Thématique(s) : Agriculture et pêche
Bénéficiaire : Société civile immobilière (SCI) PPM

image France avec Île-de-France en surbrillance


Une Société civile immobilière (SCI) a acquis récemment la forêt de Montebise située sur la commune de Pierre-Levée (77), qui s'étend sur 148,2 ha et le Bois d’Orléans qui compte 90,5 ha situé sur la commune de Jouarre (77), soit un total de 238,7 hectares. Ces propriétés sont soumises à plan simple de gestion (PSG) en cours de validité. La propriété est constituée de peuplements en mélange futaie et taillis de chêne, châtaignier, frêne et merisier. Souhaitant valoriser sa récente acquisition et conscient du bien-fondé d’une gestion durable de la forêt, le propriétaire a souhaité mettre en place une desserte forestière afin de réaliser une récolte de bois prévue par coupe de taillis et engager des travaux d’amélioration de peuplements forestiers médiocres de taillis de bois blancs (bouleau, tremble) par la plantation de châtaignier, de frêne et d’essences de diversification.

 La mobilisation du bois participe à l’approvisionnement de la filière forêt-bois. Le soutien à la desserte forestière contribue à la gestion durable de la forêt et au soutien de l’activité en région. Ce projet vise à améliorer la desserte et la sortie des bois dans le cadre des coupes prévues au PSG. Les investissements engagés doivent permettre la récolte de bois d’œuvre d’environ 4 230 m3 et de bois d’industrie d’environ 5 550 stères pour les 15 ans à venir.

Avec l’appui d’un expert forestier, le propriétaire a engagé, d’une part, un chantier de plantation sur 4 ha de châtaignier et 3 ha de frêne avec la mise en place de protections contre le gibier et, d’autre part, un chantier de voirie forestière en deux tranches : 3,6 km de route forestière avec 3,2 km de pistes forestières assortis de travaux d’assainissement et de places de retournement. La demande d’aide lui a permis de bénéficier d’un financement de l’Etat cofinancé par le FEADER et d’un financement additionnel de l’Agence des espaces verts (Conseil régional d’Ile-de-France).

 Les résultats de ces travaux d’amélioration sylvicole pourront s’apprécier dans les 5 ans à venir (passage en coupe, amélioration du couvert végétal).

La desserte mise en place en vue d’une récolte prochaine permet également de faciliter la gestion courante de la forêt (travaux de désignation des coupes, entretien des parcelles en régénération…).

Dans un contexte régional où seulement 20 % de l’accroissement courant des peuplements est récolté, ce projet participe à une meilleure mobilisation des bois par l’accès à des grumiers au plus proche de la ressource (réduction des coûts de mobilisation) et à la garantie d’une ressource future de qualité pour la filière. Cette gestion dynamique permet également d’entraîner les propriétaires voisins vers une valorisation de leur patrimoine.

Informations complémentaires

  • Durée : 5 mois
  • Coût total : 556 712 €