Soutenir le tannage de peaux marines sur le Bassin d'Arcachon

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2013 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEP Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 4 034 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Aquitaine

Soutenir le tannage de peaux marines sur le Bassin d'Arcachon

Thématique(s) : Agriculture et pêche ; Recherche et Innovation
Bénéficiaire : Association des Femmes de mer - FEMER

image France avec Aquitaine en surbrillance


Objectifs du projet :

L’association locale avait établi de longue date des contacts avec la coopérative finlandaise des femmes de marins de Vaasa qui développe des activités autour d’une technique traditionnelle de tannage de peaux de poisson.  Il restait à se rendre sur place pour acquérir ce savoir-faire et ainsi envisager la création d’une structure artisanale sur le Bassin d’Arcachon, créatrice d’emploi pour les femmes de marins.

Résultats du projet :

  • 3 adhérentes de l’association ont pu bénéficier d’un transfert de compétences
  • De nombreux essais ont permis d’adapter la technique aux produits locaux
  • Une marque a été déposée « FEMER®, les peaux marines du Bassin d’Arcachon »
  • Une nouvelle association a été créée pour le développement économique de l’activité

Points forts du projet :

  • Valorisation économique des co-produits de la pêche et de l’aquaculture locale
  • Potentiel de création d’emplois pour les femmes du territoire

Plus-value de l’Axe 4 : 

  • Apporter les fonds nécessaires à l’acquisition de compétences et aux premiers essais
  • Donner de la notoriété au projet auprès des acteurs du territoire et faciliter son développement

Informations complémentaires

  • Durée :
  • Coût total : 10 085 €

Témoignage

Monique PHILIP
Présidente de l’association des Femmes de Mer en Partage et de FEMER

Il nous faut à présent trouver un lieu pour développer l’activité et investir dans l’outil de fabrication.

Monique PHILIP - Présidente de l’association des Femmes de Mer en Partage et de FEMER

Nous arrivons à des résultats intéressants sur les peaux locales tels le bar, la lotte ou l’esturgeon, avec une technique de tannage naturelle à base d’écorces de mimosa, de chêne et de châtaigner. Nous développons nos premiers objets comme les ceintures ou les housses de tablettes. Il nous faut à présent trouver un lieu pour développer l’activité et investir dans l’outil de fabrication.