© Cheick Saïdou/Min.Agri.Fr

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2008 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEADER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2 000 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Ile-de-France

Un circuit court, de l'élevage à la vente

Thématique(s) : Agriculture et pêche
Bénéficiaire : Pisciculture de Villette

image France avec Île-de-France en surbrillance


Installée dans les Yvelines, en région Ile de France, depuis 1896, la pisciculture de Villette est l'un des plus anciens élevages de truites de France. Elle exploite également un atelier de fumaison pour les truites de la ferme, un atelier de fumaison de saumons (importés d'Écosse, des îles Féroé...), un étang de pêche de loisir et une boutique du terroir. Elle emploie quatre personnes.

Une production de terrines à la ferme

Il y a quelques années, la pisciculture a souhaité diversifier son activité en fabriquant des terrines de poisson afin de valoriser les sous-produits comme les tranches de queue et de tête du saumon, parties peu présentables.
Mais la pisciculture de Villette ne disposait pas du matériel nécessaire pour fabriquer elle-même ses terrines de poisson. Les saumons et les truites étaient donc livrés à une conserverie pour y être transformés en terrines qui étaient ensuite envoyées à la boutique de la ferme.

En 2008, le propriétaire de la pisciculture a décidé de s’équiper afin de fabriquer lui même les terrines. Il a donc rénové son installation électrique et acheté l’équivalent, en plus volumineux, d’un robot mixer (un cutter) et d’une cocotte minute (un autoclave). Cet investissement, soutenu par le FEADER, lui a permis de supprimer les intermédiaires et de produire en fonction de
ses besoins.
Les 4000 conserves produites annuellement sont vendues par la boutique. Le propriétaire espère à terme doubler la production et
commercialiser les terrines supplémentaires dans des épiceries fines.

➔ SUR UN TOTAL DE 13 600 €, LE PROPRIÉTAIRE DE LA PISCICULTURE A AUTOFINANCÉ SON PROJET À HAUTEUR DE 8 200 €. LE FEADER A PARTICIPÉ À HAUTEUR DE 2 000 €, TOUT COMME LE CONSEIL RÉGIONAL.

Informations complémentaires

  • Durée : 1 an
  • Coût total : 13 600 €

Témoignage

Emmanuel Coupin
Piscuculture de Villette

C’est de la pisciculture durable...

Emmanuel Coupin - Piscuculture de Villette

C’est de la pisciculture durable : on gagne notre vie car il n’y a pas d’intermédiaires et on n’envoie pas de camions sur les routes.

  • Chiffres clés
  • - 4000 conserves produites annuellement
    - une pisciculture active depuis 1896