Un engagement fort dans la recherche sur les cellules cancéreuses

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 2010 Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 250 000 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Champagne-Ardenne

Un engagement fort dans la recherche sur les cellules cancéreuses

Thématique(s) : Recherche et Innovation
Bénéficiaire : Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

image France avec Champagne-Ardenne en surbrillance


Les objectifs du projet Cancer – Microenvironnement sont d’analyser les phénomènes biologiques favorisant la progression tumorale et les relations entre les cellules cancéreuses et leur microenvironnement. Ce projet détermine des cibles thérapeutiques et propose de nouvelles stratégies pour lutter contre la croissance tumorale, et donc contre le cancer.

Mieux comprendre l’environnement direct des cellules cancéreuses pour mieux les combattre

A chaque stade de progression d’un cancer, les cellules se situant dans l’environnement direct de la tumeur jouent un rôle :

  • En première étape, celle de la formation des tumeurs cancéreuses, on observe par exemple l’activation ou la neutralisation de gènes qui favorisent ou empêchent la formation de cette tumeur (oncogènes et anti-oncogènes) ;
  • En deuxième étape, celle de la transformation : les cellules tumorales les plus invasives acquièrent des caractères phénotypiques mésenchymateux réalisant une transition épithélio-mésenchymateuse ;
  • En dernière étape, celle de la stroma-réaction (où la tumeur peut atteindre quelques millimètres), on observe d’autres cellules qui jouent un rôle dans la progression tumorale : les cellules du tissu conjonctif (fibroblastes, myofibroblastes, cellules inflammatoires…), les cellules endothéliales (qui tapissent la paroi des vaisseaux sanguins et lymphatiques), etc.

Grâce au Fonds européen de développement régional (FEDER), les chercheurs de l’Université de Reims Champagne-Ardenne ont pu identifier les cellules qui jouent le plus grand rôle, appréhender comment et pourquoi certaines résistent aux traitements anticancéreux, et enfin, concevoir et synthétiser de nouveaux agents pharmacologiques.

Un projet collaboratif

Ce projet relevant de la recherche fondamentale s’inscrit dans le domaine des sciences de la santé dans le contexte du cancéropôle Grand-Est et en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Reims et le Centre de lutte contre le cancer. Porté par des équipes scientifiques reconnues dans leur domaine, ce projet collaboratif prévoit à terme des collaborations possibles avec les entreprises pharmaceutiques de la région, ce qui serait de nature à consolider la dimension économique du projet, mais surtout à développer de nouveaux médicaments anticancéreux.

Informations complémentaires

  • Durée : 28 mois
  • Coût total : 2 341 134 €

Témoignage

Frédéric GRIMBERT
Chef du service recherche, Université de Reims Champagne-Ardenne

Dans la perspective de la « société de la connaissance », l’Union européenne accorde une importance particulière à la recherche et l’innovation.

Frédéric GRIMBERT - Chef du service recherche, Université de Reims Champagne-Ardenne

Dans la perspective de la « société de la connaissance », l’Union européenne accorde une importance particulière à la recherche et l’innovation. La participation des fonds européens a ainsi permis de dégager des moyens importants au bénéfice de nombreux projets de recherche et de grands équipements.

  • Chiffres clés
  • Entre 2008 et 2010, 4 thèses liées à ce projet ont été soutenues et 23 publications ont été produites

  • En savoir plus
  • L'Europe s'engage en Champagne-Ardenne
  • Contact :
  • Champagne-Ardenne Préfecture de région
  • SGAR
  • 1 rue de Jessaint 51036 CHALONS-EN-CHAMPAGNE Cedex
  • 03 26 26 10 10
  • sgar[at]champagne-ardenne.pref.gouv.fr