Fret en Guyane

Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags FEDER Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags 65 834 € Bas de pages / Cartes France / Nuage de tags Guyane

Une aide au fret pour une entreprise guyanaise

Thématique(s) : Coopération ; Développement local et cohésion territoriale
Bénéficiaire : SOLAM SAS

 Guyane


Une aide au fret…

C’est pourquoi les fonds européens interviennent en Guyane au titre de l’aide au fret, ce qui a pour effet de soutenir directement le développement économique local et d’améliorer la compétitivité des productions guyanaises. Sont visés les surcoûts induits par le transport maritime ou aérien :

  • de matières premières, biens intermédiaires et biens de production originaires de l’Union européenne, entre l’Union européenne continentale et les DOM
  • de marchandises produites dans les DOM, entre les DOM et l’Union européenne continentale.

… pour soutenir le yaourt guyanais !

A ce titre, l’entreprise Solam, SOciété LAitière de Macouria, a bénéficié d’une aide de 69 000 € de FEDER. Enterprise dynamique sur un marché à forte croissance démographique, la société souffre cependant de son isolement territorial qui crée une forte vulnérabilité. Elle a donc été soutenue par les fonds européens pour importer des composantes entrant dans le processus de fabrication de ses yaourts, produits laitiers ou jus de fruit, comme les opercules, pots, étiquettes, arômes, bouchons, etc.

Un effet direct sur le développement de l’entreprise

Pour l’entreprise, l’aide européenne représente un tremplin qui lui donne la possibilité de diminuer d’une part les prix de revient des produits pour pouvoir investir, et d’autre part le prix d’une gamme pour mieux vendre et permettre un développement endogène.

Informations complémentaires

  • Durée : 5 ans
  • Coût total : 131 674 €

Témoignage

Bernard BOULLANGER
directeur SOLAM SAS

Cette aide va nous permettre de baisser un peu nos prix de revient pour éviter des hausses dues à l’augmentation des matières premières mais aussi répercuter à la baisse certains prix pour le consommateur.

Bernard BOULLANGER - directeur SOLAM SAS

Compte tenu de l’étroitesse du marché guyanais, nous avons multiplié les références, plus de 150, pour pouvoir occuper l’usine. Cette aide va nous permettre de baisser un peu nos prix de revient pour éviter des hausses dues à l’augmentation des matières premières mais aussi répercuter à la baisse certains prix pour le consommateur. Cette aide nous a permis de baisser d’environ 7.5% le prix de 18 références en 2009 et diminuera de 6.5% le prix de 63 références en  2010. Le produit sera donc plus accessible aux consommateurs. Nous espérons que cette baisse nous rende plus compétitif par rapport à l’import et se traduise par de l’augmentation de volume. Tout développement endogène entraine plus d’emploi local et plus d’investissement.

  • Chiffres clés
  • Ont été pris en charge par le financement européen :

    • 50 % des frais de transport maritime ou aérien,
    • 50 % des coûts de groupage et dégroupage des marchandises,
    • 25 % des coûts de manutention à l’embarquement et au débarquement
  • En savoir plus
  • L'Europe s'engage en Guyane
  • Contact :
  • Guyane Préfecture de région
  • SGAR
  • Rue Fiedmond- BP 7008 97307 CAYENNE Cedex
  • 05 94 39 45 00
  • sgar[at]guyane.pref.gouv.fr