Publié le

05/10/2015
Thématique(s) : 

Le Comité des Régions soutient l'appel du Mouvement Européen de la Ruralité à la Commission européenne à faire des propositions sur la politique de développement rural après 2020.

Le Comité des Régions soutient l'appel du Mouvement Européen de la Ruralité  à la Commission européenne à faire des propositions sur la politique de développement rural après 2020.

Salle comble le 22 septembre dernier pour le premier événement de l'Intergroupe parlementaire « Zones rurales, de montagne et isolées » (RUMRA) présidé par la députée européenne Mercedes Bresso (IT/S&D).

Ce séminaire, consacré à la place des territoires ruraux dans les politiques d'inclusion et de cohésion territoriale, était présidé par Franc Bogovicz (SI/EPP), député européen vice-président délégué de RUMRA, et organisé par l'association internationale Ruralité-Environnement-Développement (R.E.D.) avec le soutien du Comité des Régions. Cette rencontre offrait aussi un cadre idéal à l'appel du Mouvement Européen de la ruralité en faveur de la rédaction par la commission d'un livre blanc de la ruralité.

 

 

Anthony Buchanan (UK/EA) , Vice-Président de la Commission NAT du Comité des Régions, exprimait ainsi dans son propos d'accueil tout son intérêt à « demander à la Commission de produire un Livre Blanc sur la Ruralité qui servirait de base de réflexion pour élaborer la future politique de développement rural après 2020. »

L'enjeu en était de rappeler que les territoires ruraux, avec et grâce à leur grande diversité, sont des partenaires nécessaires au succès du projet européen. Comme l'a rappelé Gérard Peltre, président de R.E.D. et du Mouvement européen de la Ruralité, "Les territoires ruraux n'attendent pas de soins palliatifs, mais de la reconnaissance ! Terres de cohésion sociale et d'innovation, terres d'entrepreneurs... ils ont depuis toujours su répondre aux défis qui se présentaient à eux en sachant valoriser leurs ressources et en inventant des solutions adaptées...Ce potentiel de créativité et d'innovation, la valeur ajoutée que peuvent apporter les territoires ruraux sont considérables mais leurs contributions aux objectifs de la Stratégie Europe 2020 sont sous-exploitées".

Il convient alors de reconnaître ces territoires, qui intègrent des petites villes et des régions périurbaines, en tant que pôles de développement et d'innovation et de les mobiliser ainsi en organisant des interrelations fortes mais équilibrées avec les pôles urbains . Une telle prise en compte, sans opposer les territoires mais en valorisant leur diversité, permettrait de renforcer leur engagement dans les programmes de l'U.E. et d'exploiter tout le potentiel rural au profit de la réussite du projet Européen.

La Commissaire en charge de la politique régionale et urbaine de l'Union Européenne, Corina Cretu, a rappelé que des interrelations équilibrées rural-urbain étaient une préoccupation bien présente dans les orientations de sa politique, ajoutant dans ses conclusions que « les zones rurales font partie de la solution ». Elle a aussi appelé à une utilisation renforcée des outils d'intégration proposés par la nouvelle programmation, comme le CLLD ou l'ITI.

L'appel du Mouvement européen de la Ruralité, diffusé lors de ce séminaire, qui demande à la Commission européenne de rédiger un Livre blanc de la ruralité (disponible sur en cliquant ici) s'inscrit pleinement dans ces enjeux.

Il a trouvé des échos favorables, tant auprès de nombreux participants que des représentants du Comité des Régions, du Comité économique et social européen ou des députés européens présents.

Dans les conclusions de la conférence, Frank Bogovic, vice-président de l'Intergroupe RUMRA, apportait « son soutien à la communication des organisations internationales du Mouvement européenne de la Ruralité appelant à un Livre Blanc de la Ruralité», ajoutant que « la présidente de l'Intergroupe, Ms Bresso, et tous ses membres députés étaient d'accord qu'il s'agissait là d'un des buts les plus importants de l'Intergroupe RUMRA. »

Ce Livre Blanc de la Ruralité est ainsi apparu comme objectif convergent pour les nombreux acteurs présents et comme une étape nécessaire dans le cheminement vers des politiques européennes post-2020 mieux adaptées aux dynamiques rurales.

Article extrait du site http://cor.europa.eu/fr

La source : Européenne