Publié le

02/04/2021
Illustration de l'actualité

Dans le cadre du plan de relance européen pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, un montant supplémentaire de 47,5 milliards d’euros courants a été alloué aux programmes de la politique de cohésion 2014-2020 au titre d’une nouvelle initiative « REACT-EU », à l’échelle de l’Union européenne.

 

Cette enveloppe est susceptible de venir financer des projets à 100% sur fonds européens, contrairement au principe de cofinancement qui prévaut habituellement.

Ces crédits viennent donc abonder les programmes FEDER, FSE et FEAD de la période 2014-2020 pour apporter une réponse rapide à la crise.

Les dépenses sont éligibles à partir du 1er février2020 et les crédits devront être consommés avant fin 2023. La programmation de ces crédits peut s’effectuer postérieurement à la date du démarrage des projet soutenus.

Les thématiques financées doivent être en lien avec la reprise résiliente, numérique et écologique de l’économie. Ainsi pour le FEDER, les thématiques soutenues concernent la santé, la transition vers une économie verte, le soutien aux PME, le numérique et les services de base aux citoyens. S’agissant du FSE, les thématiques soutenues concernent l’éducation, la formation, l’emploi des jeunes, les services sociaux, la préservation de l’emploi et la création d’emplois. Cependant, chaque programme définit les priorités d’investissement en fonction des besoins de son territoire.

A ce titre, la France va bénéficier de 3,09  milliards d’euros en 2021 et une seconde enveloppe estimée à 822 millions d’euros pourrait être allouée en 2022.

 

Source : Nationale