L’égalité femmes-hommes, un véritable enjeu de société.

Aujourd’hui encore, les femmes restent victimes d’inégalités notamment dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la représentation politique, de la pauvreté et de la santé. L'Union européenne impose que les fonds européens structurels et d'investissement prennent en compte cette problématique dans les projets qu'ils financent.

L'égalité femmes-hommes, une condition pour obtenir un financement européen

Ces inégalités entre les femmes et les hommes ne concernent pas uniquement la France mais dépassent les frontières nationales.  C’est pourquoi l’Union européenne a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes un de ses principes fondateurs. Aujourd’hui, la Commission européenne s’engage à intégrer cette question dans toutes ses politiques, et à la promouvoir dans sa législation et les projets soutenus.

Pour la programmation 2014-2020 des fonds européens structurels et d’investissement (FESI), la Commission européenne a retenu trois principes dits « horizontaux » parmi lesquels figure le « principe d’égalité entre les femmes et les hommes ».

Ce principe a pour but de s’assurer que l’égalité des chances entre les femmes et les hommes soit prise en considération dans toutes les étapes de la mise en œuvre des fonds européens.

Concrètement, cela signifie que tous les projets cofinancés par des fonds européens doivent prendre en compte ce principe horizontal d’égalité entre les femmes et les hommes dans leur réalisation.