Open navigation
 
2008
 
1 an
158 000 €
 
Nouvelle-Aquitaine
Thématique(s) :
Ce projet est co-financé par le
FSE
56 000 €

Description

La désaffection des jeunes pour les métiers scientifiques est un phénomène commun à l'ensemble des pays européens. C'est pourquoi, promouvoir les métiers scientifiques notamment à destination des jeunes filles, fait partie intégrante des objectifs de l'Union Européenne pour faire de celle-ci l'économie la plus compétitive à l'horizon 2010. Le site internet Voca Sciences, développé avec l'aide du Fonds social européen, est né de ce constat et de la volonté d'accroître la visibilité des formations et métiers scientifiques.

La désaffection des jeunes pour les métiers scientifiques est un phénomène commun à l'ensemble des pays européens. C'est pourquoi, promouvoir les métiers scientifiques notamment à destination des jeunes filles, fait partie intégrante des objectifs de l'Union Européenne pour faire de celle-ci l'économie la plus compétitive à l'horizon 2010. Le site internet Voca Sciences, développé avec l'aide du Fonds social européen, est né de ce constat et de la volonté d'accroître la visibilité des formations et métiers scientifiques.


Briser les stéréotypes

« Les jeunes ont souvent de la science une image austère » explique Brigitte Levy, Ingénieure d'études et responsable du projet Voca Sciences. Et d'ajouter : « Ils ont des cursus scientifiques une vision partielle et imaginent que l'enseignement et la recherche sont les seuls débouchés ». « Nous constatons ainsi une baisse constante des flux vers ces filières et une sous-représentation des filles » poursuit Yves Bertrand, directeur de la Faculté des Sciences de l'Université de Poitiers. « La Faculté des Sciences et l'Onisep ont donc conjugué leurs réflexions et leur expertise pour élaborer un outil innovant, favorisant l'information des jeunes et leur orientation vers les formations et métiers scientifiques et technologiques. Ainsi est né Voca Sciences, avec le soutien du FSE ».


Une approche ludique et ambitieuse

« Le coeur du site est constitué d'une base de données recensant près de 500 métiers, quand la plupart des sites n'en comporte qu'une centaine » souligne Brigitte Levy. «Nous voulions donner aux jeunes une vision élargie des possibilités offertes par les cursus scientifiques, en termes de métiers, d'emploi et de secteurs d'activité. La technologie internet s'est alors imposée, tout comme la nécessité d'une présentation ludique et vivante». L'accent a ainsi été mis sur les aspects concrets des métiers, les conditions de travail, la rémunération et les perspectives d'emploi, avec des exemples inspirés de témoignages de professionnels. « Une attention particulière a été portée au public féminin ».


Un outil innovant et dynamique

L'originalité du dispositif réside aussi dans l'articulation dynamique entre métiers et formations : l'internaute peut ainsi disposer d'une information complète liant études et débouchés professionnels. Le site propose par ailleurs un simulateur de parcours, permettant d'accéder, à partir des préférences exprimées pour telle ou telle discipline, à des propositions de parcours universitaires classées par ordre de pertinence. « Les professions présentées ne sont pas assujetties à l'offre de formation locale » poursuit Yves Bertrand. « Nous avons traduit les enseignements (UE) en anglais, et souhaitons créer un espace enseignants avec des fiches d'exploitation pédagogique du site et estampiller les métiers offrant des opportunités à l'international... »..

Chiffres clés

500 métiers scientifiques recensés

Ce projet se situe dans la région Nouvelle-Aquitaine
Département : Vienne
Ville : Poitiers
Ce projet est co-financé par le(s) fonds :

FSE - Fonds social européen

Université de Poitiers - Faculté des sciences fondamentales et appliquées
Pierre, Terminale S