Open navigation
 
2008
 
2 ans
259 363 €
 
Pays de la Loire
Ce projet est co-financé par le
FSE
126 988 €

Description

Depuis 2008, avec le Fonds social européen, la maison d'arrêt d'Angers a mis en place un nouveau dispositif de formation. Il s'appuie sur deux pôles : le pôle Bâtiment et le pôle Industrie. Ce dispositif permet de mieux répondre à la mission d'insertion de l'administration pénitentiaire.

Un dispositif de formation pour les détenus

Le dispositif de formation mis en place à la maison d'arrêt d'Angers offre la possibilité à des détenus en fin de peine de découvrir et se former aux métiers de l'industrie (métallurgie, soudure, plomberie, électricité) et du bâtiment (maçon, carreleur, peintre...). Les participants commencent par une phase de découverte des métiers pendant quatre semaines. Ensuite, la phase de formation proprement dite, dure de 4 à 9 mois, juste avant leur sortie de prison. Comme le précise Chantal Baccara, conseillère en formation continue du Greta de l'Anjou, « ce n'est pas une formation qualifiante mais une pré-qualification ». Les stagiaires formés sortent avec un livret de compétences qui leur servira par la suite à valoriser cette formation et pourquoi pas obtenir un diplôme.

Des ateliers de formation au service du collectif

La démarche de la maison d'arrêt d'Angers est particulièrement intéressante dans le sens où la formation aux métiers du bâtiment a été associée au plan de rénovation des cellules. Les détenus en formation font donc leurs travaux pratiques de carreleur ou de peintre au sein même des cellules. Ils deviennent alors acteurs de la rénovation de la maison d'arrêt et leur motivation n'en est que plus grande.

Les trophées de l'espoir à la maison d'arrêt d'Angers

Les 12 stagiaires des pôles formation et découverte de l'atelier Métallerie-Soudure ont, quant à eux, réalisé 20 trophées destinés à la Fédération Française de Rugby dans le cadre du championnat de France des Lycées agricoles. Ils ont pu ainsi démontrer leur savoir-faire. Le fait d'être associé à ce type de projet a donné l'envie à beaucoup de continuer dans cette voie. Les premiers résultats sont d'ailleurs prometteurs puisque 50% des détenus ayant suivi la formation jusqu'à son terme ont une sortie positive, soit ils ont un emploi, soit ils vont se former, soit ils créent leur activité. Un résultat de bon augure pour leur future réinsertion professionnelle !

 

 

Chiffres clés
  • 24 détenus bénéficient de ce dispositif
  • 50% de ceux qui ont suivi la formation jusqu?à son terme, ont eu une solution positive à leur sortie de prison
Ce projet se situe dans la région Pays de la Loire
Département : Maine-et-Loire
Ville : Angers
Ce projet est co-financé par le(s) fonds :

FSE - Fonds social européen

Association
Greta de l'Anjou