Publié le

04/06/2015

Le Fonds européen de développement régional, aujourd'hui devenu la principale source d'investissement dans la stratégie de croissance et d'emploi de l'Union européenne pour les régions, a connu des débuts relativement modestes il y a 40 ans. Son objectif initial était de soutenir la croissance dans les régions les moins prospères et de rapprocher les économies européennes.

Le Fonds européen de développement régional, aujourd'hui devenu la principale source d'investissement dans la stratégie de croissance et d'emploi de l'Union européenne pour les régions, a connu des débuts relativement modestes il y a 40 ans. Son objectif initial était de soutenir la croissance dans les régions les moins prospères et de rapprocher les économies européennes.

Image : image40ans

 

En décembre 1974, la Commission européenne annonça que ce que l'on appelait alors la Communauté économique européenne (CEE), constituée de neuf États membres, serait dotée d'un Fonds de développement régional destiné à financer la croissance de ses régions les moins avancées.

Un fonds de 1,3 milliard d'unités de compte (unité utilisée avant l'euro) devait être établi pour une période d'essai triennale à compter de 1975.

En 1975, les zones les plus pauvres de la CEE, définies au niveau infranational, étaient le sud de l'Italie, la majorité de l'Irlande, l'ouest et le sud-ouest de la France, le nord de la Hollande, certaines parties de l'Allemagne de l'Ouest à la frontière avec l'Allemagne de l'Est et de vastes régions du Royaume-Uni, en particulier le Pays de Galles et l'Écosse...

Pour en savoir plus, consulter le magazine Panorama n°52 publié par la Commission européenne (page 20), en cliquant ici.

 

La source : Européenne