Promouvoir l’emploi et soutenir la mobilité du travail
2,5 milliards €
Montant prévisionnel dans l'Accord de partenariat

Accompagnement spécifique pour les demandeurs d’emploi migrants, restaurer un site historique à forte valeur touristique potentiellement créateur d’emplois, repérage et aide aux jeunes NEET et décrocheurs scolaires… Autant de  projets  qui sont cofinancés par les fonds européens.

Une croissance intelligente durable et inclusive : tel est l’objectif de la Stratégie Europe 2020, adoptée en 2010 par les Etats membres de l’UE. Les fonds européens structurels et d’investissement contribuent à atteindre cet objectif en soutenant des projets concrets dans toutes les Régions européennes.

L’emploi est l’un des 11 domaines dans lesquels les fonds européens investissent.

Chiffres 

Consommés
 
au
30 juin 2017
En cours de chargement...
8 %
Part de l'objectif Emploi sur tous les objectifs thématiques
En cours de chargement...
Part de l'objectif Emploi par fonds

En France, les projets financés concernent notamment :

  •     Le soutien à la création de pépinières d’entreprises
  •     Le développement d’un potentiel endogène dans le cadre d’une stratégie territoriale pour favoriser une croissance propice à l’emploi
  •     L’accès à l’emploi
  •     L’intégration durable sur le marché du travail des jeunes
  •     Le soutien à l’emploi indépendant, à l’entrepreneuriat et à la création d’entreprises
  •     L’adaptation au changement (des travailleurs, des entreprises, des entrepreneurs)
  •     Le vieillissement actif
  •     La modernisation des institutions du marché du travail

Les fonds européens financent les investissements matériels, la communication, la formation, l’accompagnement des travailleurs et des personnes en recherche d’emploi et leur mise en réseau.

L'objectif "emploi" est financés par tous les fonds européens structurels et d'investissement, mais principalement par le FSE.

Pour financer les projets, le FSE interviendra :

  • Pour améliorer le dialogue social et développer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
  • Dans l’accompagnement du vieillissement de la population
  • Dans l’augmentation de l’employabilité des personnes
  • Dans la relocalisation des compétences, des qualifications et des offres de formation
  • Dans le développement de l'utilisation rationnelle et du recyclage des ressources et dans la diminution de la production de déchets
  • Dans l’accompagnement des jeunes nécessitant un suivi particulier
  • Dans le soutien à la mobilité éducative et professionnelle.

Les autres FESI contribuent à accroître la mise en réseau des acteurs et l’émergence de nouvelles opportunités d’emploi (notamment dans des zones fragiles).

Le FEADER soutient (dans les territoires ruraux) le développement d’un tissu économique pourvoyeur d'emploi pour la filière bois, le développement des circuits de commercialisation de proximité et la gestion prévisionnelle des emplois et compétences au niveau territorial. Il favorise également la diversification des activités dans les RUP.

Le FEAMP contribue, en complément du FSE le cas échéant, à répondre aux besoins de formation du secteur pêche, à apporter un soutien aux salariés et aux entreprises lors des périodes de formation professionnelle, et à favoriser une approche adaptée et directe aux besoins émis par les entreprises et les salariés. En outre, dans les territoires littoraux, en complémentarité avec le FEADER le cas échéant, le FEAMP visera à accompagner le développement local

L'initiative pour l'emploi des jeunes finance des actions en faveur des jeunes de moins de 26 ans qui ne sont ni en emploi, ni en formation et ne suivent pas d'études, appelés « NEET » en anglais, résidant dans les régions éligibles et qui sont inactifs ou chômeurs, qu'ils soient inscrits ou non en tant que demandeurs d'emploi. Il finance trois types d’action :

  • le repérage des jeunes NEET
  • l'accompagnement suivi et personnalisé
  • la facilitation de l'insertion professionnelle

Au 30 juin 2017

FEDER 12%
FSE 36%
IEJ 105%
FEADER 4%
FEAMP 2%