Illustration de l'objectif thématique d'inclusion sociale
Promouvoir l’inclusion sociale et combattre la pauvreté
3,2 milliards d'euros
Montant prévisionnel dans l'Accord de partenariat

Création d’une infrastructure publique d’accueil à destination des personnes handicapées, soutien à une action de lutte contre les discriminations, mise en place d’un dispositif d’apprentissage de la langue française pour les personnes en difficulté, autant de  projets  cofinancés par les fonds européens.

Une croissance intelligente durable et inclusive : tel est l’objectif de la Stratégie Europe 2020, adoptée en 2010 par les Etats membres de l’UE. Les fonds européens structurels et d’investissement contribuent à atteindre cet objectif en soutenant des projets concrets dans toutes les régions européennes.

L’inclusion sociale est l’un des 11 domaines dans lesquels les fonds européens investissent.

 

Chiffres 

Consommés
 
au
30 juin 2017
En cours de chargement...
12 %
Part de l'objectif Inclusion sociale sur tous les objectifs thématiques
En cours de chargement...
Part de l'objectif Inclusion sociale par fonds

En France, les projets financés concernent notamment :

  •     les infrastructures sociales et sanitaires ;
  •     la revitalisation physique, économique et sociale des communautés défavorisées ;
  •     l’inclusion active (égalité des chances, participation active, meilleure aptitude à l’emploi) ;
  •     l’accès à des services abordables ;
  •     l’entreprenariat social, l’intégration professionnelle dans les entreprises sociales et l’économie sociale et solidaire.

Les fonds européens financent les investissements matériels, la communication, la formation, l’accompagnement des personnes en difficulté et leur mise en réseau.

En France, sur la période 2014-2020, 22 programmes opérationnels ont prévu de mettre en œuvre des actions pour promouvoir l’inclusion sociale et lutter contre la pauvreté.

 

L'inclusion sociale est majoritairement financée par le FSE et dans une moindre mesure par le FEDER et le FEADER.

Pour financer les projets, le FSE intervient pour permettre le retour à l’emploi des personnes en situation d’exclusion, y compris les personnes handicapées :

  • en construisant des parcours intégrés vers l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées ;
  • en assurant une meilleure coordination sur les territoires des différents acteurs intervenant dans le domaine de l’inclusion ;
  • en prévoyant l'accompagnement vers l'emploi des personnes les plus éloignés du marché du travail.

Le FEDER intervient, en complément du FSE, dans le cadre de démarches intégrées afin d’accroître l’offre de services sociaux, sanitaires, culturels, éducatifs et récréatifs et de réduire le nombre de ménages habitant dans des logements précaires et insalubres. Il intervient également via des actions spécifiques pour favoriser l’inclusion dans les RUP.

Le FEADER, dans les territoires ruraux, le cas échéant en lien avec le FSE et le FEDER, contribue à améliorer l’accès aux services de base, améliorer le cadre de vie et améliorer l’accès à l’emploi.

En outre-mer, notamment à Mayotte et en Guyane, le FEADER contribuera également, en lien avec le FEDER et le FSE, à améliorer l’accessibilité aux services de base et favoriser le désenclavement des communes isolées.

Tous les FESI seront mobilisés afin d’augmenter l’implication des acteurs culturels dans les démarches locales d’amélioration des parcours d’insertion des populations défavorisées.

Avancement par fonds :

au 30 juin 2017

FEDER 18%
FSE 35%
FEADER 1%